Les croyances et religions au Vietnam

voyage vietnam nord

La vie spirituelle des vietnamiens, hier comme aujourd’hui, est façonnée par l’influence croisée de plusieurs croyances et religions : culte des ancêtres, bouddhisme, confucianisme, taoïste, christianisme, islam.

Au lendemain d’une domination chinoise de plus de mille ans (179 AC – 938 AD), les premières dynasties nationales (10ème- 14ème siècle) ont favorisé l’épanouissement du bouddhisme, tout en jetant les bases d’une éducation nationale axée sur le confucianisme. C’est à partir du 15ème siècle que ce dernier a pu, grâce aux profonds bouleversements agraires et sociaux, l’emporter sur le bouddhisme jusqu’à lors considéré comme religion nationale et marquer de son empreinte la société médiévale. Les rivalités interreligieuses étaient plutôt provisoires; le lettré confucéen, qui pratiquait bien évidemment le culte des ancêtres, était plus ou moins taoïste et bouddhiste ; le peuple mélangeait ces différents cultes. La Cour, elle, n’hésitait pas à organiser des examens spéciaux traitant des trois religions fondamentales.

Si le christianisme importé de l’Occident à partir du 18ème siècle n’a pas réussi à s’implanter au Vietnam comme religion nationale, c’est parce qu’il lui manque la tolérance des trois religions fondamentales. Elle supprimait toutes les divinités païennes, et interdisait le culte des ancêtres si cher au coeur de la population.

Mais le christianisme n’est pas pour autant refusé, bien au contraire. Dans ce pays ravagé pendant des siècles par les guerres, on assiste à une véritable coexistence pacifique des religions qui ne se nient pas mais qui se complètent.

Le Culte des ancêtres :

Voyage Vietnam - Culte des ancetresLe culte des ancêtres, appelé aussi tho cung to tien, est pratiqué par la majorité des Vietnamiens, qui pensent que l’âme des défunts, même après plusieurs generations, rester présente au milieu de ses descendants sur terre. Les morts et les vivants continuent de communier spirituellement.
Dans chaque foyer frône solennellement l’autel des ancêtres.
Les plus grande manifestations religieuses ont lieu lors du Têt, c’est-à-dire le Nouvel An lunaire. Les familles se recueillent alors sur les tombes de leurs défunts, font brûler de l’encens et deposent des offrandes sur l’autel des ancêtres. Les autres manifestations du tho cung to tien s’échelonnent tout au long de l’année. La fếte des morts (thanh minh) a lieu le troisième jour du troisième mois lunaire. Les gens profitent du temps doux et du décor printanier pour se recueillir sur la tombe de leurs ancêtres. Le cinquième jour du cinqième mois lunaire marque la fin des récoltes.
Le quizième jour du septième mois lunaire est le jour des “âmes errantes”. Les gens lâchent alors des oiseaux dans le ciel et des poissons dans les cours d’eau pour rendre hommage aux âmes soli-taires. Les coutumes et pratiques du culte des ancêtres varient également d’une région à l’autre

Le bouddhisme au Vietnam :

http://a8.vietbao.vn/images/vn802/van-hoa/20781126_images1545028_phatgiao.jpgLes trois principales doctrines du Vietnam sont le bouddhisme, le confucianisme et le taoïsme, for-mant le Tam Giao, les trois religions traditionnelles.
Introduit au Vietnam IIe siècle, le bouddhisme atteignit son apogée et fut adopté comme l’idéolo-gie officielle au temps des Ly ( XIe siècle). Le bouddhisme s’est largement répandu parmi la population et a exercé une profonde influence sur la vie sociale, laissant de nombreuses empreintes dans le domaine culture et architectural. Beaucoup de pagodes et de tours datent de cette période. À la fin du XIVe siècle, le bouddhisme s’est, dans une certaine mesure, estompé mais ses doctrines exercent encore une influence durable sur la vie sociale et les activités quotidi-ennes. À l’heure actuelle, 70% de la population vietnamienne est bouddhiste ou influencée par les pratiques bouddhistes.

Le Confucianisme au Vietnam :

http://img.webme.com/pic/t/thnlscantho-2/thuphap_1.jpgLe confucianisme est parti de Chine pour se propager au Vietnam au début de la domination chinoise. C’eat une doctrine morale selon laquelle les gens ont une part de responsabilité dans leur destin, doivent s’aimer les une les autres, et ne doivent pas songer à l’abstraction de l’au-delà. Le moyen d’échapper à la malchance et au mal-heur est donc de créer une société stable et har-monieuse, organisée comme une famille dont tous les membres seraient très unis.
La plupart des dynasties féodales s’en remet-taient au confucianisme. Sous les Ly, on a con-struit le Temple de la Littérature (en 1070), et le Collège Impérial (Quoc Tu Giam), en 1076. D’ailleurs, la même année eut lieu le premier exa-men de letters. À partir, du XVe siècle, les candi-dats reçus à ces concours mandarinaux, occu-paient les plus hautes functions, ce qui attirait de plus en plus d’étudiants. Sous l’influence du con-fucianisme, les société féodales ont accordé une place privilégiée à l’éducation, à la recherche de talents et à la compilation d’ouvrages. C’est héritage est encore très vivant de nos jours.

Le taoïsme au Vietnam :

http://i94.photobucket.com/albums/l91/a10hieubo/Lao%20tu%20thi%20tham/LaoTu-bia2.jpgLe taoïsme est une philosophie fondée par le Chinois Lao Tseu, contemporain de Confucius. Les idée et la doctrine de sa religion sont expliquées dans son livre intitulé Dao Duc Kinh (Le livre de la Moralité). L’idée centrale de cette sagesse philosophique est de vivre purement et simplement. Elle repose sur l’harmonie entre l’homme, la nature et l’ordre universel.
Au fil du temps , le taoïsme s’est enrichi de mys-tères et de superstition liés à la sorcellerie et à des pratiques magiques visant à percer les secrets de l’Univers. Ces croyances ont une grande influence au Vietnam. Pour les classes intellectuelles et religieuses, le taoïsme a donné naissance à l’oisiveté, à la libre pensée, et au pessimisme. En ce qui concerne les classes pop-ulaires, il a surtout donné naissance à des suprt-stitions comme les conjurations, les prophéties et la sorcellerie.
Dans la plupart des cas, les génies du taoïsme sont vénérés dans les mêmes sanctuaires, ou sur les même autels, que les autres génies du Vietnam. Le taoïsme a exercé une grande influence sur la formation de différentes religions au Vietbam.