Ho Chi Minh ville ou Saigon

voyage vietnam sud

L’ancienne Saigon garde le charme de son passé colonial.

Hô Chi Minh-Ville, anciennement connue sous le nom de Saigon, se situe à 1 730 kilomètres de Hanoi. C’est à la fois la première ville du pays et son poumon économique. Le commerce y bat son plein, et signe des temps, de nouveaux gratte-ciel sortent de terre tous les ans.

Le climat de Hô Chi Minh-Ville est marqué par deux saisons : celle des pluies, de mai à novembre. La saison sèche dure de décembre à avril.

Dès votre arrivée à Hô Chi Minh-Ville, vous serez très impressionné par la circulation. Comme dans une fourmilière en marche, motos, scooters, vélo, bus, voitures et camions se frôlent dans un ballet sonore incessant.

Vous hésiterez un moment avant de traverser les larges boulevards de Saigon, adoptez la technique des Vietnamiens, en traversant sans hésiter bien en vue d’un pas lent et régulier.

Si vous avez choisi de vous loger dans le quartier routard de Pham Ngu Lao, vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver une chambre à un bon prix, tant les hôtels sont nombreux dans ce quartier.

Le quartier colonial

voyage vietnam sudHô Chi Minh-Ville constitue le centre vibrant du Sud du Vietnam, dirigez vous vers le quartier colonial au nord du très sympathique marché Ben Thanh. De nombreux bâtiments évoquent la présence coloniale française : l’Hôtel de Ville, au bout de l’avenue Nguyen Huê, le Théâtre municipal, le palais de la Réunification, la Poste Centrale ou encore la Cathédrale Notre Dame dont la façade en brique rouge est d’une rare sobriété.

Les musées

Le musée de l’Histoire du Vietnam conserve les 17 000 antiques objets précieux.

Le musée des Crimes de guerre qui, depuis 1975, permet aux visiteurs de voir des objets fabriqués, des photos et des portraits documentant les crimes de guerre américains.

Le palais de la Réunification fut construit en 1865. Aujourd’hui, le palais de la Réunification est un lieu touristique autant pour les Vietnamiens que pour les étrangers.

Les pagodes

Dans la périphérie du centre colonial, se trouvent de nombreuses pagodes. Il ne faut pas s’attendre à être émerveillé par leur architecture. Leur intérêt réside ailleurs. Dans l’ambiance assez mystique qui y règne, surtout lors des prières.

La Pagode de l’Empereur de Jade est la plus fameuse, la Pagode de Giac Làm. La pagode Giac Vien sur la rue Lac Long Quan, est la plus ancienne de la ville. La Pagode Vinh Nghîem, et bien d’autres encore s’ouvrent à vous.

Le quartier chinois de Cholon

Saigon, n’est pas une ville que l’on apprécie pour la beauté de ses monuments, mais plus pour son ambiance unique et pour sa vitalité. L’image la plus inoubliable de cette métropole est sans doute les embouteillages de mobylettes…

Et puis, nous avons notre coup de coeur pour les marchés de la ville, c’est l’occasion de faire vos achats de souvenirs, tee-shirt à l’effigie de l’Oncle Ho, antiquités, copies de tableaux, bijoux, nacres, etc.

Ce ne sont pas les restaurants qui manquent dans la ville, vous pouvez vous restaurer pour trois fois rien chez un des marchands de soupe, installés un peu partout. Les vietnamiens s’y restaurent à tout heure du jour et de la nuit.

Tunnel de Cu Chi

voyage vietnam sudLe district de Cu Chi est situé à 80 km au nord-ouest de Hochiminh ville. Ce lieu est devenu célèbre dans tout le pays en raison du réseau de tunnels qui y est creusé pour servir de base de résistance contre l’armée américaine. Ils s’étendaient sur plus de 200 km de long. L’axe principal débouche sur plusieurs tunnels ainsi que sur des cachettes.

Les tunnels mesurent de 60 à 70 cm de large pour une hauteur de 80 à 90 cm. Le parcours aménagé pour les touristes vous obligera à progresser accroupi… C’est une expérience à vivre, se laisser glisser dans le noir avec cette chaleur moite et étouffante. Néanmoins, l’ingéniosité et le sens de la récupération dont les combattants vietnamiens ont fait preuve face à une armée plus puissante mérite le respect.

On prend véritablement conscience de la manière dont pouvait s’organiser cette vie sous terre.

La partie supérieure des passages peut résister au poids des tanks de 50 tonnes et aux bombes de moins de 100 kilos. Le réseau souterrain comprend des hôpitaux, des chambres à coucher, des salles de réunion. La visite des galeries souterraines aide à comprendre la durée prolongée de la résistance vietnamienne.

Un stand de tir est aménagé pour que les moins pacifiques d’entre vous s’essaient au tir avec d’authentiques armes de guerre.

Activités à faire:

– Une promenade à pied dans la jungle touffue permet de mesurer dans quelles conditions la résistance vietnamienne a été organisée pour faire face à l’une des armées les plus puissantes du monde.

– Descente dans les tunnels pour voir comment la vie y était organisée.

– Dégustation des plats consommés pendant la guerre par les combattants.